ENDA (École nationale d'art)

Auguste Legrand

Fondateur de l’Académie Legrand et du Guide Legrand des buffets de vernissage.

Le Guide Legrand des Buffets de Vernissages recense, analyse et classe les vernissages. Après des années de recherches, Auguste Legrand est arrivé à la conclusion qu’il fallait tenir compte de cinq éléments : le lieu, les discours, le service, la table, la conversation. Pour chaque vernissage visité, ses agents et lui notent leurs impressions relatives à chaque élément. L’appréciation globale sera ensuite indiquée en nombre de cacahuètes : six, quatre, deux ou zéro. L’auteur et ses agents désirent garder l’anonymat pour d’évidentes raisons. Imaginons les stratagèmes employés par de malhonnêtes responsables de lieux d’exposition s’ils les reconnaissaient ! Anonymes et incorruptibles, ils rôdent autour des buffets, participent à la conversation mais leur oeil d’aigle et leur palais intransigeant ne laissent passer aucun détail. Leurs commentaires laudatifs savent reconnaître les vraies réussites, mais peuvent aussi friser l’insolence des grands observateurs s’ils sont déçus ou désappointés. Le guide est destiné aux personnes qui souhaitent trouver un bon buffet de vernissage, découvrir un lieu d’exposition agréable et avoir une conversation courtoise et urbaine. Il comprend aussi des conseils pour les responsables des lieux d’exposition et un très utile tableau de correspondance entre les buffets et les expositions. Bref, un guide indispensable au monde de l’art. Un bon vernissage, c’est quand on passe un moment agréable, festif, que l’on rencontre des amis, que l’on fait de nouvelles connaissances, que l’on mange et boit bien, dans une ambiance agréable. On ne s’intéresse pas à l’exposition. Pour chaque vernissage, il convient donc de tenir compte des cinq éléments : le lieu (beau/quelconque, facile/difficile d’accès…), les discours (courts/trop longs, ennuyeux/drôles…), le service (nappes en papier/tissu, gobelets en plastique/verre, on se sert/on est servi…), la table (bon/mauvais, fait-maison/traiteur…), la conversation (sympathique/triste, mauvais si la conversation porte sur l’exposition et sur l’art en général).