Formations

En plus de son programme habituel l’ENDA propose un ensemble de formations d’un ou deux jours. Chaque formation est divisée en deux parties : théorique et pratique.

Informations générales
Public : tout public.
Conditions d’inscription : avoir plus de 18 ans, parler et comprendre le français.
Nombre de places accessibles : 5 par stage
Documents à fournir lors de l’inscription : une pièce d’identité, un justificatif d’assurance en responsabilité civile et individuelle accident couvrant la période du stage.
Matériel nécessaire : carnet de notes, stylos.
Durée : un jour soit 7 heures de formation au total.
Horaires : 10h00 – 13h00 et 14h00 – 18h00

Modalités d’inscription
La demande d’inscription doit être adressée par email à l’ENDA, accompagnée d’une pièce d’identité et d’un justificatif d’assurance en responsabilité civile et individuelle accident couvrant la période du stage. L’admission aux stages se fait en fonction du nombre de places disponibles.

Les formations

Para-économies
Question à laquelle cette formation est censée répondre : Comment puis-je vivre de mon art ?
Nombre d’artistes rencontrent d’importantes difficultés pour commercialiser leur travail. Le marché de l’art ne vend et ne diffuse que le travail d’une infime minorité d’artistes. Il existe néanmoins des pratiques génératrices de revenus en dehors des circuits habituels.
Objectifs : la formation mixe théorie et pratique pour permettre au stagiaire d’inventer à partir de modèles existants ou à partir de rien, une économie personnelle parallèle au marché de l’art, spécifique et adaptée à sa pratique.
Programme :
– Exemples de pratiques fondées sur des économies alternatives au marché de l’art.
– Proposition de modèles économiques génériques conçus comme des alternatives au marché de l’art.
– État de la situation et des besoins du stagiaire.
– Pour chaque stagiaire, formulation d’un modèle économique sur la base de méthodes de travail mises en place par l’Institut.

Terminologie
La terminologie de l’art telle qu’on l’utilise aujourd’hui est apparue avec l’art et s’est considérablement enrichie dans le temps. Un terme naît souvent d’une pratique existante qu’il définit alors qu’il n’y avait pas de mot pour la nommer. Cette formation vise à mettre en avant l’histoire des mots de l’art, leur importance, leur constitution, leur évolution et leur potentiels. D’une façon plus générale, remettre de la vie dans les mots de l’art et offrir des clés permettant de mieux maîtriser un langage qui, spécifique, est aussi et surtout enfermant à plus d’un titre.
Objectifs : la formation mixe théorie et pratique et vise à sensibiliser les acteurs du monde de l’art à l’usage (souvent barbare) qu’ils font des mots et peut les aider à faire preuve d’une certaine exigence lorsqu’il s’agit pour eux de nommer une approche artistique ou encore une œuvre.
Programme :
– Aperçu de la terminologie en général et de la terminologie de l’art en particulier,
– Histoire des mots de l’art,
– Formuler un terme ou une notion spécifique à une pratique ou démarche.
– Imaginer un mot ou une notion pour qualifier des gestes artistiques innommables ou encore mal nommés observés dans le contexte de l’art.
– Les stagiaires ayant une pratique artistique jugés par eux comme étant singulière pourront la nommer de façon adéquate.

Développer une stratégie personnelle
Question à laquelle cette formation est censée répondre : Mon action est-elle aussi incisive, cohérente, ou même appropriée que je le souhaiterais ?
La stratégie est l’art de concevoir et de coordonner un ensemble d’actions pour atteindre un objectif. Être stratégique consiste donc à adopter un certain état d’esprit et à agir en tenant compte d’un contexte spécifique. Cette formation vise à donner certaines des clés propices à « l’attitude stratégique », par définition habile, appliquée aux champs de la culture et de l’art en particulier, avec une phase pratique dans la seconde partie de la journée.
Objectifs : la formation “Développer une stratégie personnelle” de l’Institut des hautes études en arts plastiques (Iheap) mixe théorie et pratique pour permettre au stagiaire de créer ou de recréer du potentiel à l’intérieur de ses activités, de construire une identité et/ou une démarche singulière en les mettant à l’épreuve d’un cadre contraint par une situation réelle spécifique, de formuler ou reformuler une attitude, une présence au monde, ou encore un projet existant ou à faire.
Programme :
– Aperçu de la stratégie dans un sens général.
– Cas de figures de stratégies dans l’art.
– Mise au point de la situation du stagiaire et de ses objectifs (point de départ).
– Modélisation de différents scénarios à l’aide d’outils qui permettront l’élaboration d’une stratégie personnelle (point d’arrivé).