ENFR

Anne Steiner

Maître de conférence au département de sociologie à l’université Paris Ouest Nanterre. Ses recherches portent d’une part sur la lutte armée en Allemagne de l’Ouest dans les années 70 (en particulier sur la Rote armee fraktion, ou RAF, elle a, en 1985, soutenu une thèse sur le sujet), de l’autre sur le mouvement anarchiste individualiste. Elle contribue à la revue « Article 11 ».

Citations
« On pourrait comparer Andreas Baader au chef indien tel que Clastres le décrit dans La Société contre l’État : sa fonction est d’empêcher qu’il y ait dans le groupe une prise de pouvoir, il est une sorte de garant de la démocratie directe, il n’a aucun privilège. »
« Le combat de la RAF est certainement aujourd’hui plus difficile à appréhender que dans les années soixante-huit où la volonté de changer le monde n’était pas incongrue. »
« Faire du mal à son ennemi peut, pour certains et dans des conditions précises, être la seule façon de se faire du bien à soi-même. »
« Je suis convaincue que les expériences d’ »en-dehors » vont se multiplier. »
« Il est notable de constater que les femmes ont toujours un rôle de premier plan dans la violence révolutionnaire. »

Publications
RAF, Guérilla urbaine en Europe occidentale (avec Loïc Debray), Éd. L’échappée, coll. « Dans le feu de l’action », 2006.
Les en-dehors, anarchistes individualistes et illégalistes à la « Belle Époque », Éd. L’échappée, coll. « Dans le feu de l’action », 2007.
Le goût de l’émeute, Manifestations et violences de rue dans Paris et sa banlieue à la « Belle Époque », Éd. L’échappée, coll. « Dans le feu de l’action », 2009.