ENFR

Ghislain Mollet-Viéville

Agent d’art-conseil
Critique d’art
Expert honoraire près la Cour d’Appel de Paris.
Membre de l’Association Internationale des Critiques d’Art.

Depuis 1975, son agence d’art est ouverte uniquement sur rendez-vous pour toute information concernant l’art minimal & conceptuel jusque dans ses développements aujourd’hui. Son but : faire intervenir différentes instances au sein de notre société pour mettre à jour les modalités de production, de diffusion, d’acquisition et d’actualisation d’œuvres dont l’originalité demande des principes inédits de présentation et d’activation. Avec lui, l’objet d’art n’est plus l’objet de l’art ! C’est pour défendre ces pratiques qui sortent du cadre habituel des lieux de l’art, qu’il a initié la profession d’agent d’art, manifestant par là son intérêt pour la gestion de l’art dans ses rapports avec la société. Depuis 1994, son appartement de la rue Beaubourg (occupé entre 1975 et 1992) a été reconstitué à l’identique et est présenté en permanence avec sa collection autour de l’art minimal & conceptuel au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Genève (Mamco). Il collabore activement à la Biennale de Paris depuis 2001. En permanence, il présente les certificats, avertissements, enregistrements, fiches techniques, procurations, protocoles, etc. mis en jeu par l’art actuel. Dans ces documents, la question du statut de l’art, tant sur le plan matériel qu’intellectuel, est largement prise en compte pour les interprétations des œuvres en fonction d’un temps et d’un lieu donné.

Citations
« Un art libéré de l’idée de l’art ce serait tout un art. »
« L’art doit-il être artistique ? »
« Presently, I have nothing to show and I’m showing it. »

Sélection de conférences récentes
L’art doit-il être artistique ?, Médiathèque d’Ivry, 2009.
La négociation des concepts en art, Drouot Formation au 104 à l’occasion de Slick, 2009.
Différents propos concernant l’activation de IKHÉA©SERVICES N°21, Ceinture ! : « Pour ne plus être un collectionneur-légume ! », 2006.
Collectionner l’art conceptuel, Drouot-Montaigne, 2010.
La relation critique dans l’art contemporain : le discours de l’art, pour la soutenance de la thèse de Laurence Corbel à La Sorbonne avec Anne Moeglin-Delcroix, Jean-Philippe Antoine, Leszek Brogowski, Jean-Marc Poinsot et Gilles Tiberghien, 2010.
L’art au-delà de l’original, avec Jean-Baptiste Farkas pour la Biennale d’art contemporain, Rennes, 2008.
The Biennale de Paris in the U.S. : Visuel/Invisuel : les mots peuvent-ils engendrer l’art?,
Art non-artistique, Austrian Cultural Forum New York (ACFNY), 2011.
The Biennale de Paris in the U.S. : Quelles collections d’art pour le futur ?, Queens Museum of Art, New York, 2011.
The Biennale de Paris in the U.S. : Déconstruction ? / Les contours de l’art sont-ils devenus l’art lui-même ?, Yale University School of Art, 2011.
The Biennale de Paris in the U.S. : La Biennale de Paris, un monde de l’art parallèle, souterrain et hors-la-loi / Les contours de l’art sont-ils devenus l’art lui-même ?, New York University, 2011.
L’œuvre, l’artiste, l’autre, Haute école d’Art et de Design de Genève, 2011.
La stratégie des œuvres nomades : simulation ou réalité artistique ? Ecole supérieure d’arts & médias de Caen, dans le cadre du cycle Les mobilités dans l’art contemporain, 2011.
L’actualité de l’art minimal & conceptuel, Les Amis du Frac Champagne-Ardenne, 2011.
Le porte-bouteilles de Marcel Duchamp : vrai ou faux readymade ?, Centre Pompidou, 2011.
De quelques réflexions sur ce que j’attends de l’art, une vidéo pour Artools (sur internet), 2011.
Activations et légitimité du commanditaire dans l’art contemporain, les Amis du Frac Champagne-Ardenne, 2012.

Sélection d’articles récents
GMV, un agent très spécial, entretien avec Paul Ardenne pour Galeries Magazines, déc.1992.
L’art du réel, un manifeste pour Art Présence n°11, juillet-août 1994.
De quelques réflexions pour une collection autre, catalogue de l’exposition « Passions privées », Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, 1995.
Some reflections on the idea of a different collection, catalogue de l’exposition « On the Edge », Musée de Tel Aviv, 1998.
Soussan ltd. – Fournisseur des musées, Visuel(s) dans le cadre de l’exposition « Carnets d’adresses : une œuvre, un critique, un artiste », au Musée de Louviers, mars 2000.
L’art et son contexte, une question d’éthique, un manifeste pour la revue Allotopie, 1998.
L’art doit-il être artistique ?, un manifeste pour le journal « Sans Titre », octobre 1998.
GMV, l’homme minimal & conceptuel, L’Œil, mars 2003.
IKHÉA©SERVICES, Jean-Baptiste Farkas, revue Frog, automne-hiver 2006.
Se propulser hors des murs institutionnels, entretien avec Sophie Lapalu et Jean-Baptiste Farkas pour le blog de l’école du Magasin à Grenoble.
L’art conceptuel entre les lignes et au-delà des mots, in « Art conceptuel, une entologie », 2008.
GMV, l’infiltré, entretien avec Sophie Lapalu pour Arearevue(s), avril 2009.
Avec la Biennale de Paris l’art c’est mieux sans…, Art Présence N°66, octobre 2011.
Vers une autre conception de la collection, un entretien avec Émilie Mouret sur le travail de Jacques Serrano in « La nouvelle revue d’esthétique » n°8, 2011 : « La disparition de l’œuvre ».
À propos d’œuvres définitivement inachevées, écrit avec Jean-Baptiste Farkas pour la revue Le Salon » n°4: « Dispositifs textuels ».
La stratégie de l’eau, un entretien avec Jacques Salomon autour des idées de la Biennale de Paris.
GMV, un collectionneur qui se met à l’œuvre, un texte in Artcollector, juin-août 2012