ENFR

Cédric Mong-Hy

Chercheur indisciplinaire.
Directeur de la recherche de l’Ecole Supérieure d’Art de La Réunion
Intervenant et directeur de recherche à l’Institut des hautes études en arts plastiques, (LDRE) en 2014 avec la LDRE « Dépense »

Cédric Mong-Hy n’est ni enseignant, ni artiste, ni philosophe, ni écrivain. Sa conception de l’univers est celle du laboratoire liquide – objet de haute complexité qui se tient comme un Sphinx fluctuant face à l’intelligence humaine, obligeant celle-ci à répondre impérativement avec des processus tout aussi fluctuants. De fait, affronter cette complexité demande selon Cédric Mong-Hy une arme épistémique totale qui ne saurait être limitée par les champs d’activités particuliers que sont l’art, la science, la littérature, la mystique, l’économie, la philosophie ou la piraterie. En 2009, alors qu’il s’intéresse aux « économies négatives » (chez Mauss, Bataille, Wiener, Shannon ou Prigogine), avec Mounir Allaoui, Myriam Omar Awadi et Simon Teroy, il co-fonde Symposium.00, une manifestation revisitée de ce moment du banquet où la convivialité du boire et du manger permet la pensée autant que l’ivresse. Le projet WorkShop Suey (More Ricy, More Pricy !), dont il fut l’un des cuisiniers, exemplifie la démarche mètis de Symposium, dérivant entre le ninjutsu, le terrorisme et l’expérience banalement limite.
Il rejoint l’Iheap en 2013.

Citations
« Le plus étonnant avec la culture, c’est qu’elle se survive à elle-même. »
« Il faut détourner l’avion en restant vivant. »
« L’art n’est pas un pouvoir, c’est un pouvoir sur le pouvoir. »
« La sacralisation et la sanctuarisation de l’art sont proportionnelles au désabusement qu’il nous procure, en conséquence de quoi il apparaît presque toujours sous une forme glorieusement décevante. »
« L’art est un vice de forme. »
« Qu’a fabriqué l’art ? La biodiversité des idiots. »
« Les fausses dents finissent toujours par tomber. »

Sélection de publications, conférences, entretiens, opérations, expériences, workshops
« Vers la thermodynamique de l’anthropos – Georges Bataille, Georges Ambrosino et les naissances du paradigme énergétique », in La dépense, l’excès : autour de La Part maudite de Georges Bataille (Christian Limousin et Jacques Poirier), Dijon, Editions Universitaires de Dijon, 2014.
« La scoptophilie transcendantale (Votre vie va être enregistrée) » – Entretien avec Mounir Allaoui, in Biennale Arts Actuels Réunion (cat.), Saint-Denis, Océan Editions, 2013.
« Pénélope d’obsidienne (De la propriété positive de l’action négative) » – Entretien avec Myriam Omar Awadi, ibid..
« La Résolution » (La Biennale de Paris), By Night, Saint-Denis, Le Port/La Saline-les-Bains, 2013.
« Ma nuit au poste – De l’avant-garde à la garde à vue » (La Biennale de Paris), By Night, Saint-Denis, 2013.
« Donne-moi ton FROC – Prologue à une histoire de la dépense dans les sciences économiques et dans l’art qui n’en est pas (toujours) l’économie », Hôtel de Ville de Saint-Denis, 2013.
« Bleu Magnolia », Artothèque de La Réunion, 2012.
Bataille cosmique – Georges Bataille : du système de la nature à la nature de la culture, Paris, Nouvelles Editions Lignes, collection « Fins de la philosophie », 2012.
« Symposium.00 : compte-rendu d’activités », École Supérieure des Beaux-Arts de La Réunion, 2009.
« La fabrique du consentement (De la subversion comme moment de l’académisme) – Entretien avec Paul Ardenne » (Symposium.00), École Supérieure des Beaux-Arts de La Réunion, 2009.
« Une dent contre l’art – Entretien avec Jean-Baptiste Farkas » (Symposium.00), PMU de Boucan Canot, 2009.
« WorkShop Suey » (Symposium.00), École Supérieure des Beaux-Arts de La Réunion et Nuit d’Art de la Pleine Lune, 2009.
Workshop « Laboratoire : Œuvrer-Désœuvrer-Réœuvrer » (avec Jean-Baptiste Farkas), École Supérieure des Beaux-Arts de La Réunion, 2008.
Workshop « Kazentol – Le bidonville de l’art » (avec Jean-Baptiste Farkas), École Supérieure des Beaux-Arts de La Réunion, 2003.